Vietnam : Le Nouveau Dragon

No Comments
Dans quelques semaines l’EVTFA (Europe - Vietnam Free Trade Agreement) entrera en vigueur.

Fruit d’un volet de négociations entamées en 2015 et intervenant à la suite d’un premier accord de partenariat et de coopération entré en vigueur le 1er octobre 2016, l’EVTFA marque le début d’une nouvelle époque entre l’Union Européenne et le jeune dragon du sud-est Asiatique.

En effet, avec 25% de sa population entre 10 et 24 ans et une croissance très rapide du PIB, le Vietnam est un véritable pole d’attractivité économique, d’autant plus intéressant que le pays a des liens forts avec l’Europe et tout particulièrement la France.

Le Vietnam est, au sein de l’ASEAN, le deuxième pays à parachever des négociations sur un accord de libre-échange avec l’Union Européenne, s’inscrivant ainsi dans une dynamique très porteuse en termes de business.

Un partenariat ancien

Le mot Vietnam a pour nous une résonance particulière qui mêle l’histoire des colonies, les films hollywoodiens et une certaine proximité que plus de 70 ans d’indépendance ont rendu étonnante. De fait, la communauté vietnamienne représente en France plus de 350 000 personnes et les liens entre les deux pays ne se sont jamais démentis malgré les remous de l’histoire.

L’Union Européenne, dans le cadre de laquelle s’inscrit ce nouveau partenariat, est le troisième partenaire économique du Vietnam, avec 42, 4 milliards d’euros d’échanges.

Dans ce contexte, les discussions, entamées depuis longtemps déjà, autour de l’EVFTA prennent toute leur dimension.

De nouvelles perspectives

Assorti de la mise en place d’un dialogue ouvert sur la question des Droits de l’Homme, l’accord institue notamment la libre circulation des marchandises entre les deux signataires. Cela signifie que les industries européennes vont pouvoir bénéficier des coûts de fabrication et d’assemblage très compétitifs du Vietnam, avec une exemption ou des réductions significatives de droit d’importation dans l’Union Européenne.

Cet accord est bien entendu assorti de clauses de précaution, impliquant que les entreprises en bénéficiant soient agréées par les deux institutions.

Un contexte favorable

Bien que la proximité du géant économique Chinois oriente actuellement l’économie du Vietnam vers une logique de prix bien plus que de qualité, la plasticité du tissu industriel et productif de ce fleuron de l’Asie du Sud-Est constitue une opportunité particulièrement intéressante.

Qu’il s’agisse d’investir dans le développement du Vietnam ou d’y exporter les biens et produits nécessaire à son développement, il existe en effet un vivier important de possibilités de croissance, dont la signature de l’EVTFA libère le potentiel.

Car au-delà du business, le Vietnam se montre en outre très désireux de développer la reconnaissance de la qualité de sa production, ce qui implique non seulement une collaboration accrue avec les entreprises de l’Union Européenne (dans le cadre d’une normalisation partagée), mais aussi des formations croisées avec les institutions des deux pays, pour le plus grand bénéfice de tous.

L’ensemble de ces paramètres se retrouve dans le fait que 75% des entrepreneurs européens se déclarent optimistes quant à une installation au Vietnam.

Des opportunités réelles

Cet élan n’est pas un feu de paille destiné à attirer des investisseurs, mais bel et bien un mouvement de fond. Le Vietnam œuvre ainsi à se voir reconnaître le statut de pleine économie de marché, ce qui dans son contexte politique particulier (et avec la proximité chinoise) est un geste fort.

De fait, le premier Nguyên Quôc Dong milite activement à la ratification et à la mise en œuvre de l’EVFTA dont on estime qu’il devrait permettre une croissance de 50% des exportations et de 43% des importations du pays vers l’Union !

Industrie, textile, pharmacie… Les opportunités sont nombreuses et la volonté d’avancer partagée . Michael Behrens, Président de l’EuroCham (Chambre de Commerce Européenne au Vietnam) et Bruno Angelet, ambassadeur et représentant en chef de l’Union Européenne ont ainsi participé à la 9ème édition d’un Livre Blanc présentant les attentes des entreprises européennes en matière de débouchés et d’ouvertures de marchés.

Ce document, qui a reçu un accueil officiel très encourageant, est la première pierre d’une collaboration accrue entre l’Union Européenne et le Vietnam.

A propos de ce blog

Nous sommes une agence de services linguistiques, nous aidons nos clients dans leurs démarches à l'export en faisant de leurs contenus rédactionnels multilingues un véritable outil de prospection commerciale.

Nos équipes commerciales sont à votre disposition pour répondre rapidement et gratuitement à toutes vos demandes de devis.

Inscrivez-vous à notre newsletter!

Nos derniers articles

Voir tous les articles
No Comments
     

    Leave a Comment