Pays Baltes : Business trois étoiles

No Comments
Les pays baltes demeurent un réservoir d’affaires encore inexploité, à la croisée des chemins entre l’Europe occidentale, le monde scandinave et la sphère russe.

Accrochées aux rives de la mer baltique d’où elles tirent leur nom, la Lituanie, l’Estonie et la Lettonie constituent une lointaine enclave anciennement soviétique.

Ce passé, révolu depuis 1991, nuit pourtant encore à l’image de ces trois pays aux destins liés qui ne comptent pas plus de 7 millions d’habitants répartis sur 175 000 km2, soit environ ¼ du territoire français. Adossés à la puissante Russie, peuplés de nombreux russophones, les pays Baltes inspirent à tort une certaine indifférence. Et pour cause ; selon un diplomate estonien en poste à Berlin dans les années 2000, « les pays « baltes » n’existent tout simplement pas. ».

Ces trois pays fièrement attachés à leurs identités face à un voisin titanesque, représentent pourtant un territoire riche d’opportunités business.

Les Petits Poucets de l’Europe

Après une période marquée par la mise en œuvre de politiques d’austérité sévères, les pays baltes disposent désormais de l’un des niveaux de déficit et de dette publics les plus faibles de l’Union Européenne. Ils appartiennent d’ailleurs au club très fermé de ceux qui satisfont à l’ensemble des critères de Maastricht (avec le Luxembourg, le Danemark et la Slovaquie).

Ainsi la Lituanie devrait voir son PIB progresser de 3 % en 2019 (3,2 en 2018). En Lettonie, la croissance devrait atteindre 4 %, l’Estonie se contentant de 3,9 % déjà très enviables.

Le taux de chômage baisse régulièrement sur l’ensemble de la région, offrant aux appétits de l’investissement une main-d’œuvre de qualité, bien éduquée et d’un coût moindre.

Un Eldorado technologique

C’est une litanie souvent entendue : les pays baltes sont un paradis pour les start-up et donc pour celles et ceux qui veulent s’y investir ou y investir.

De fait, les 3 pays rivalisent d’avantages pour les entrepreneurs.

« Nous voyons les start-up comme partie intégrante d’une économie innovante, déclare ainsi Mindaugas Sinkevičius, ministre de l’Économie de la Lituanie. Nous ouvrons donc nos portes aux talents qui adhéreront et contribueront à notre écosystème. » C’est pourquoi le pays propose depuis 2016 un visa spécifique qui facilite l’obtention du droit de résidence permanente.

En Lettonie, c’est l’exemption de charges qui est à l’honneur. En effet, depuis le 1er janvier 2018, toute start-up âgée de moins de cinq ans peut, sous certaines conditions, obtenir une aide financière de l’État pendant cinq ans sous la forme d’exemptions de charges sociales et de déductions fiscales.

En Estonie, la plus septentrionale des trois Républiques et accessoirement berceau de l’application Skype, l’état propose à l’instar de sa voisine lituanienne un visa spécifique qui favorise l’installation de profils de très haut niveau.

Au-delà de l’écran

Mais la technologie est l’arbre qui cache la forêt.

Les Pays baltes sont en effet riches d’opportunités pour qui envisage faire des affaires dans cette région du monde.

Dans un marché du travail très tendu, où la main-d’œuvre manque, la hausse du standard de vie et du pouvoir d’achat des consommateurs baltes s’est accompagnée d’un accroissement significatif de leurs dépenses.

Ainsi, la forte croissance des ventes au détail ouvre-t-elle des opportunités intéressantes, tant dans la production que dans le commerce.

Avec la reprise des investissements depuis 2016, le développement des pays baltes connaît un regain de croissance, qui se traduit par plusieurs points :

  • une évolution positive dans la construction,
  • des importations en hausse,
  • une forte demande de biens domestiques,
  • un redémarrage des importations de biens énergétiques (qui bénéficie à ce stade à la sphère russe).

À cela s’ajoute le marché des boissons alcoolisées, dont le développement est poussé par le dynamisme de la demande locale.

En résumé

Les pays baltes demeurent un réservoir d’affaires encore largement inexploité au sein de l’Union Européenne. À la croisée des chemins entre l’Europe occidentale, le monde scandinave et la sphère russe, ces trois petits pays offrent de nombreuses opportunités insoupçonnées.

Pour aller plus loin

Il existe de nombreux sites permettant de s’informer sur les pays baltes.

On consultera avec Intérêt :

http://www.business-baltics.com, en anglais, qui se veut un portail rassemblant de nombreuses opportunités sur l’ensemble de la région.

On pourra également trouver des informations plus localisées sur :

https://investlithuania.com/ pour la Lituanie

https://investinestonia.com/ pour l’Estonie

http://www.liaa.gov.lv/en/invest-latvia pour la Lettonie.

On trouvera enfin des informations plus génériques sur les différentes options business en consultant ce site en Français : http://corporate.europages.fr/actualites/pays-baltes-les-secteurs-ou-se-lancer/

A propos de ce blog

Nous sommes une agence de services linguistiques, nous aidons nos clients dans leurs démarches à l'export en faisant de leurs contenus rédactionnels multilingues un véritable outil de prospection commerciale.

Nos équipes commerciales sont à votre disposition pour répondre rapidement et gratuitement à toutes vos demandes de devis.

Inscrivez-vous à notre newsletter!

Nos derniers articles

Voir tous les articles
No Comments
     

    Leave a Comment